Everest-Behind-Lhotse-Khumbu-Nepal.jpgama-02.jpg

tibet6.jpg388706.ori.jpg

Panorama-Kala-Pattar.jpg

 

Kathmandu toujours aussi magique, étonnant voir déroutant…


Vol pour Lukla : entassés dans notre fragile aéronef, nous atteignons ce bourg en survolant les contreforts de la chaîne himalayenne, les différentes cultures en terrasse, les villages de poupées aux toits bleus accrochés aux pentes de la montagne.

Début du trek émaillé de nombreux hameaux et largement fréquenté des trekkers, porteurs et caravanes de dzos. Nous profitons aussi de la sérénité dégagée par les modestes habitations des paysans sherpas vivant de l'agriculture dans cette basse vallée du Khumbu très fertile. Les enfants joyeux nous y accueillent à grand renfort de « Namasté ! » sonores et enthousiastes.

Namche Bazaar, considéré comme la capitale du pays sherpa, ce bourg est le centre névralgique de la région du Khumbu. La partie basse du village est occupée en permanence par le marché tibétain, dans une ambiance colorée où tous types de marchandises côtoient à même le sol les tentes précaires abritant les marchands.

Puis village de Khumjung, l'un des plus importants de la basse vallée du Khumbu. Il en émane une atmosphère d'équilibre et de sérénité sans pareil. Des paysans s'affairent dans leurs champs, tandis que de vieilles femmes au visage buriné tournent inlassablement autour du stupa érigé au centre du village en activant les moulins à prières et en récitant des mantras.

C'est dans ce village que se trouve une des principales écoles construites par Sir Edmund Hillary, premier vainqueur de l'Everest, en reconnaissance au peuple sherpa et à son immense contribution à toutes les expéditions himalayennes réalisées dans la région. Il a créé et financé plusieurs écoles, hôpitaux et dispensaires dans la région du Khumbu pour permettre aux sherpas de se développer et de vivre dans de meilleures conditions. Lors de la première ascension victorieuse de l'Everest en 1953, Edmund Hillary était accompagné du sherpa Tensing Norgay, originaire du village voisin de Thame.

Puis trek jusqu’à Tengboche, siège du plus grand monastère bouddhiste du Khumbu.

Les dzos que nous croisions dans le bas de la vallée ont maintenant laissé la place à de véritables yaks. Animal par excellence des hautes vallées de l'Himalaya, il fournit à la fois son lait, sa laine, sa viande ainsi que ses bouses séchées qui constituent le principal combustible de chauffage. Il est par ailleurs largement utilisé comme animal de bât, même si les porteurs que nous croisons semblent supporter des charges bien plus importantes que lui…

Au fond de la vallée, la cime de l'Everest, coiffée de sa traditionnelle chevelure nuageuse, émerge derrière l'impressionnante face sud du Lhotse. Je comprends maintenant la ténacité et l'obstination des moines à s'être accrochés à ce lieu magique malgré ses rudes conditions naturelles. Quel meilleur endroit pour bénéficier de la bienveillance et de la protection des dieux !

Nous sommes au pied de l'Ama Dablam et ses « ice flutes »,  fines cannelures de glace caractéristiques des cordillères d'Amérique du Sud. Une petite escale pour la nuit à Pangboche.

Day 3 : nous remontons la haute vallée du Khumbu

Nous longeons le Lobuche Khola, torrent impétueux descendant directement du glacier du Khumbu. Un paysage de carte postale nous fait admirer le haut de la vallée que nous avons remontée hier. Au col de Thokla Pass où vient mourir la langue terminale du glacier, un panorama idyllique s'offre à nous, avec des vues imprenables sur la face nord-ouest de l'Ama Dablam, ainsi que sur les sommets plus lointains du Kangtega et du Thamserku. Nous fixons notre camp de base à Duglha.

Le lendemain petite accli sur l’Awi Peak au pied du Lobuche Est.

Et aujourd’hui petite accli sur le Kala Patthar en passant par le hameau de Lobuche.  Un silence minéral enveloppe le paysage. Le soleil commence à allumer progressivement tous les plus hauts sommets de la terre autour de nous. La face sud-est du Pumori éclate déjà sous les sunlights. Le sommet de l'Everest, encore dans la pénombre, est quasiment à portée de main, légèrement en retrait derrière le Nupse. Autour de lui, les titans du Khumbu sont rassemblés comme autant de cathédrales dominant de leurs flèches les vallées encore endormies. Le Lhotse, et plus au sud l'Ama Dablam, le Kangtega et le Thamserku culminent avec une dédaigneuse insolence.

Très peu d'endroits au monde offrent un tel spectacle sur ce panthéon des dieux de l'Himalaya.

On en oublierait rapidement la rudesse et  l'austérité de l'endroit pour se plaire à rêver d'une vie meublée ici de méditation et de contemplation !

La vallée est plongée dans un profond chaos depuis quelques jours. Une immense avalanche dans l’ice fall de la voie de l’Everest, Les hélicoptères sont en continus sur les lieux. Des personnes ont été évacué des camps d’altitude puisqu’aucune voie de descente n’est dès lors possible. Une pensée émue pour toutes ses familles endeuillées…

Peu de news ces prochaines semaines, car la première connection est min à 2 h de marche... 


Partager cet article