Mi-janvier nous nous programmons un long WE de 3 jours avec Fred. C'est le premier WE de beau depuis un petit moment. Nous ne sommes pas trop fixé. Notre choix se porte en premier sur le secteur aiguille du midi, tacul, grand pilier d'angle, mais en arrivant à Cham, l'aiguille parait bien sèche, et le côté dru et nant blanc nous parle plus.

Direction donc les grands montets. Il est tard pour envisager une course longue, ce sera donc sur la classique ravanel frendo à l'aiguille carrée que nous défoulerons nos bras... enfin plutôt nos jambes d'ailleurs. Beaucoup de monde ont eu la même idée que nous : sortir les piochons par ce beau WE. Résultats c'est l'affluence dans tous le secteur de l'arête des grands montets. Nous allons décider de passer à gauche de la ligne original par quelques longueurs plus mixte et "sauvage" mais tout aussi bien. En prime nous sortirons au sommet de l'aiguille carrée et non à la brèche, pour une vue imprenable sur le Nant Blanc et le couloir nord des Drus.

Redescente sur le refuge d'Argentière, là encore ce samedi soir c'est l'affluence. Il n'est pas gardé, seul la partie hiver est ouverte, résultat des courses nous sommes une 30ène pour 15 places dans le dortoir... petite nuit en perspective.

Le lendemain direction le bout du cirque pour l'impromptu au Dolent. Cette année la goulotte est bien formé (ce qui est rare), en tout cas, plus que sa voisine la Perroux Delettre, mais l'ambiance est moins sympa (goût perso...), moins encaissé...

Retour refuge d'Argentière ou cette fois nous serons les seuls... pour une bien bonne nuit reposante...

En redescendant de la Ravanel, nous avons matté une ligne majeure et très esthétique sur la Grande Rocheuse... faut y aller!

Late to say I’m sorry, est une belle voie glaciaire moderne (ouverte en 94 par Jasper et Heller). On remonte le Couturier -bonne mise en jambe-, et rapidement on part légèrement à gauche dans du mixte.  2 grandes longueurs avant le crux, qui donne accès à une goulotte, dans un dièdre parfait. Au niveau de la longueur clé, il faut soit passer tout droit dans un placage de glace, soit passer à droite sur une dalle en dessous d'un surplomb qui permet de rejoindre un dièdre englacé ( très très fin cette année) ou passer dans les rochers encore plus à droite pour quelques pas bien soutenu avec un pas de sortie de dalle bien loin pour les petits...Nous avons choisi l'option artif, mais qui passe pas mal en libre aussi.

Place ensuite aux 2 ou 3 longueurs parfaites et très belle de la voie. Descente au choix : équipé dans la voie ou par le couturier ou le whymper. Nous sommes descendu dans la voie, puis quelques lunules dans la partie glace du couturier.

La voie est rarement en condition, profitez-en, c'est une pure merveille.

Cotation : V 5+, 5c et A2 pour 1000 mètres de face.

Matos : un petit jeu de friends, 6 broches et quelques pitons au cas où.

 

Voici quelques photos de l'ascension. Malheureusement elles ne sont pas de moi. Mon numérique est HS.

Crédits photos : web

MG 6239 P1080440.jpg    vrac-0354 late to say i'm sorrydernière longueur crux

 

Partager cet article