Des étoiles plein les yeux et du soleil plein le coeur. Encore un voyage qui nous a fait grandir... Une phrase de St Exupéry qui résume bien notre trip entre Tadjikistan et Kirghizistan : « Sache que l'hospitalité, la courtoisie et l'amitié sont rencontres de l'homme dans l'homme»... plus ces quelques photos... et anecdotes... 

Hors des sentiers battus avec la sensation rare d’être seul au monde, nous voilà partis pour un nouveau périple, qui nous mènera du Tadjikistan à la Kirghizie par la grande route du Pamir -de la soie- et jusqu’au Tian Shan. Plus qu’un voyage... une aventure dans un décor sublime ponctué de rencontres impromptues…

DSCF3867.JPGDSCF3908.JPGDSCF3810.JPGDSCF3511.JPGtadjikistan-2252.JPGtadjikistan-2340.JPGDSCF3604-copie-1.JPGDSCF3629DSCF3716DSCF4116

Quelques tours de pédales dans les Monts Fans : 

 

Des paysages à couper le souffle, montagnes verticales démesurément hautes, des dizaines de kilomètres de gorges étroites et sinueuses, la surprise d'un petit village avec arbres, fleurs et cultures qui se niche au creux d'un virage, de nouveau des dizaines de kilomètres de gorges, de nombreux troupeaux de moutons, chèvres, chevaux. La paix règne ici et chaque tournant du sentier est prêt à nous faire apprendre un nouveau mystère... Toutes ces femmes aux couleurs vives et chaudes qui travaillent dans les champs. Elles ont le regard clair et lumineux. Les sourires s'élargissent, invariablement accompagnés d'un "Assalom" bonjour. C'est un vrai plaisir de s'arrêter discuter, ce sont des instants plein de chaleur ! Voilà donc ces Fans mountains qui nous en mettent plein la vue et le soir venu nous empêche de dormir : le spectacle est trop beau, les images continuent à défiler dans la tête. On peut trouver ici les réponses aux questions les plus pertinentes de la vie...

 

tadjikistan 1387tadjikistan 1357tadjikistan 1329tadjikistan 1411tadjikistan 1479tadjikistan 1681P1000559_s.jpgDSCF3518.JPG

 

Les Pamirs : 

La route longe la frontière afghane jusqu’à Khorog. Mélange d’asphalte et de piste pris en étau dans un décor très encaissé. La rivière Panj sépare les hautes montagnes tadjikes et afghanes. Torrents glacés et bruyants, paysage ombragé, minéral et gris d’une beauté brute. Le temps s’arrête, on ne pédale plus. On regarde juste pour se remplir de ces instants uniques.

 tadjikistan 1248tadjikistan 1699

Le vert des replats le long de la rivière nous ravit particulièrement du côté afghan. Notre position nous offre une vue d’ensemble sur les petits villages en terre, les champs délimités par des murets de pierres. Des bœufs arrimés à leurs charrues tracent quelques mètres de sillons. Les femmes qui travaillent au champ sont voilées simplement, alors que d’autres sont cachées dans leur burka. Des jeunes qui se baignent nous font des coucous par-dessus l’eau bouillonnante. Ils nous invitent à venir !… Mais il n’y a pas de pont pour passer en face entre Kalaïkhum et Khorog : plus de 300 km...

Les activités, la végétation, les maisons, les gerbes de blé sont les mêmes de chaque côté de la frontière. Il y a pourtant une seule différence entre les deux pays : la route. Large, bitumé d’un côté et en face, seul un sentier à flanc de montagne parfois creusé dans la falaise abrupte et verticale relie les villages isolés. 

tadjikistan 1401tadjikistan 1484

Nous demandons dans les villages un petit bout de terrain pour planter notre tente pour la nuit… mais l’hospitalité tadjike ne nous laisse aucun répit ! Accueillis dans des maisons pamiries, installés sur des tapis, on nous apporte du thé, de la soupe, des œufs, du pain, de la pastèque, des gâteaux, des chocolats et des bonbons. Sourires, lumière blafarde, jeux avec les enfants composent les soirées. Réveil aux aurores et chacun reprend sa route.

tadjikistan-1856.JPGtadjikistan 1422

Paysages minéraux, sources chaudes (brûlantes !), marmottes, premières yourtes et quelques yaks. Le plateau du Pamir est terriblement désertique, aride, imposant. La vue s’ouvre sur des sommets enneigés. La route est tellement droite qu’elle nous fait perdre nos repères de distance. Les enfants viennent à notre rencontre, on nous offre un pain tout chaud. Perdu dans un coin du monde, cet endroit dégage une ambiance incroyable de sérénité. Des lacs au bleu profond où les regards se noient, des femmes qui lavent leur linge coloré dans de multiples ruisseaux, des jeunes qui jouent au volley dans un décor surréaliste, une yourte kirghize qui se monte avec des bouts de ficelle d’il y a cent ans, des cheminées qui fument dans le matin, odeurs saisissantes de feux de bois, silhouettes qui se découpent dans la brume. Il n’est pas facile de s’arracher de ce lieu, et pourtant notre condition de nomade nous propulse toujours vers l’avant, vers de nouveaux lieux à explorer. Le peu de désordre que notre visite a engendré est déjà du passé, le village peut retrouver sa tranquillité.

tadjikistan 2121tadjikistan-1780.JPG

La Pamir Highway, la route M41, piste cyclable de luxe, les voitures se font rares, le paysage est grandiose et la vie est belle. La vallée est parsemée de yourtes kirghizes, de troupeaux et d’hommes aux chapeaux pointus.

De nouveau la solitude, l’impression d’être sur une autre planète où nous avançons les cinq sens en éveil. Nous croisons un berger avec ses dizaines de moutons. Une longue route l’attend, il a une gourde comme seul bagage. Nomade pour la survie. Nomade pour le plaisir. Deux mondes qui se croisent, avides d’échanges, barrière de la langue, sourires…

La fin du voyage arrive déjà : Murghab. On ralentit la cadence pour profiter encore de ces instants perchés sur le vélo.

Brute, sauvage. Des paysages vierges. Une immensité ourlée de silence. Seuls, perchés sur nos montures métalliques, notre route serpente dans la steppe odorante et se perd dans l’azur lointain. Un rapace nous guette du haut d’un poteau électrique. Une borne kilométrique échappée du temps nous rappelle qu’on est bien dans la bonne direction. Le ronronnement lointain d’un moteur brise agréablement notre solitude dans la promesse d’une poignée de coucous et de sourires.

tadjikistan 1866tadjikistan 2018tadjikistan 2067tadjikistan 2095tadjikistan 2105tadjikistan 2110tadjikistan 2120tadjikistan 2145tadjikistan 2185tadjikistan 2189tadjikistan 2219tadjikistan 2228tadjikistan 2328tadjikistan 2361tadjikistan 2421tadjikistan 2430P1010631DSCF2204.JPGGravir une montagne, comme toute expédition, c'est d'abord un rêve, puis une idée, un projet, pour enfin devenir une réalité.

Une expédition commence souvent par l'observation d'une simple photo, d'une discussion dans un refuge, la lecture d'un livre de montagne. La montagne est gravie une première fois à ce moment là ! Fantasmes, craintes, rêveries, tout ces éléments sont moteurs de prudence et de motivation. Lors de l'expédition, ces projections de l'esprit cèdent la place à l'organisation, le pragmatisme et les réalités du terrain.

Une expédition c'est prévoir une ligne conductrice ... de laquelle on n'aura de cesse de s'échapper... Et s’autoriser à aller où notre regard s’est posé, nos yeux ont brillés, notre cœur s’est emballé….  Bref être en montagne c'est avant tout regarder avec les yeux, avec le coeur, avec tout le corps.

Tracer sa propre route, explorer de nouvelles lignes et sommets dans un lieux ou les alpinistes n’ont d’yeux que pour le Khan Tengri, le pic Pobeda ou le pic Lénine. Des dizaines de pics autour n’ont pas de nom, juste une altitude…

Une zone d’ombre sur une carte… il n’en faut pas plus pour éveiller ma curiosité et ma motivation… 

Le Tian shan ou les Monts Célestes. Quel incroyable panorama ! Des étendues vierges éblouissantes, des vallées profondes peuplées de bergers nomades, et des montagnes improbables, cernés de glaciers à perte de vue. Un monde à part, de vent et de glace. C’est le désert. Un désert figé.

Un regard, une poignée de main, une accolade … une corde tendue. En montagne l’amitié ne se mesure qu’à de petites choses, de petits gestes essentiels, un partage, une idée commune, un objectif simple que l’on a un jour, atteint encordé avec l’autre. 

Bref Patrick Berhault disait : « On ne fait pas de l’alpinisme par obligation, on le fait par amour »

Merci les filles pour ce formidable voyage ! Merci Expé, la FFCAM, Everest, Valandré, Blue Ice, Ultimum, Force ultra nature... pour votre confiance. 

tadjikistan 1234tadjikistan 2517tadjikistan 2534tadjikistan 2606tadjikistan 2638tadjikistan 2666tadjikistan 2797tadjikistan 2814tadjikistan 2848tadjikistan 2854tadjikistan 2931tadjikistan 2988tadjikistan 2990tadjikistan 2999tadjikistan 3026tadjikistan 3048tadjikistan 3090tadjikistan 3098tadjikistan 3101tadjikistan 3136tadjikistan 3163tadjikistan 3192tadjikistan 3217tadjikistan 3225P1010995P1020067P1020047P1020065P1020175.JPGP1020160

Partager cet article