Je pars la semaine prochaine pour le Népal. L'objectif principal est l'Annapurna par l’arête est (voie ouverte à l'aller par la cordée Suisse Loretan et Joos (descente par le versant nord) et en aller-retour par JC Lafaille et le basque A Innurategi). Cette voie en aller-retour ne semble pas avoir été répétée depuis et n'a jamais été gravie par une femme.
L'annapurna est le plus haut sommet d'un massif important l’Annapurna Himal qui se situe dans la partie centrale du Népal à environ 150 km de Kathmandu (capitale du Népal). Son nom vient d'une divinité hindoue signifiant "déesse des moissons". Côté historique, ce fut le premier "8000" à être gravi en juin 1950 par l'équipe française menée par Maurice Herzog.

Cet itinéraire comporte une partie très technique, dans la face Sud, entre 5500m et 6500m d’altitude, puis une très longue arête de 7,5km (soit 15 km en aller retour) entre 7500m et 8000m avec un dernier passage technique aux alentours de 8000m…
Toute la difficulté de cet itinéraire se situe sur cette longue arête. L’organisme humain, n’est pas fait pour rester à ces hautes altitudes. Au-delà de 7500 l’individu se dégrade, se fatigue. Cette altitude n'est pas viable pour l'homme. 
Une bonne stratégie et plusieurs conditions doivent être réunies pour réussir cette ascension : une stabilité météorologique de plusieurs jours, pas trop de vent, de la résistance physique, morale, bien connaître son corps, être rapide...
L’avantage de cet itinéraire, c’est qu’il est moins exposé aux dangers objectifs (chutes de sérac, avalanches, chutes de pierre) à partir de 7000m.

A propos de cet itinéraire la compagne de JC Lafaille écrivait : « Cette ascension est pour Jean-Christophe Lafaille la plus difficile qu’il n’ait jamais réalisée en Himalaya. Il ne s’est jamais senti aussi loin de la vie que sur cette arête trois jours durant…Il signe là une « Première Mondiale » qui ne sera, je pense, pas répétée d’ici longtemps… »...


 Après L'Annapurna, je devais me rendre sur le  Makalu, mais le désistement de dernière minute de plusieurs compagnons m'oblige à me rabattre sur un sommet plus abordable financièrement. Sur un sommet les frais sont à partager entre plusieurs personnes pour en réduire le coût puisqu'un permis est une somme fixe, que l’on soit seul ou sept, donc l’idéal c’est d’être sept….

Je viens de trouver une expédition voulant tenter le Manaslu ce printemps, donc ce  sera le deuxième objectif de l’expédition. Le Manaslu culmine à 8163m. On le surnomme "la montagne aux esprits".
C’est le huitième plus haut sommet de la planète et l’un des plus secrets sommets de plus de 8000 mètres.
Il domine la vallée de la Marsyandi et se situe à  une soixantaine de kilomètres à l’Est  de l’Annapurna.
Une équipe japonaise l’a gravi pour la première fois le 09 Mai 1956.  C’est par excellence la montagne des
Japonais. Elle a été très peu gravie par des Français.

L'itinéraire sera décidé sur place en fonction des conditions.



Ensuite, je rentre en France pour me ressourcer…puis je repars au  Pakistan pour compléter la saison. Par contre, je n’ai pas encore les financements pour ce dernier projet (malgré l'aide financière importante et précieuse d 'Everest link et Can
link; deux entreprises de travaux d'accès difficiles), donc tout se décidera à mon retour…N’hésitez pas à nous contacter si vous connaissez une entreprise voulant dynamiser son personnel par une expédition !

Partager cet article